ACTUALITESINTERNATIONALUNE
A la Une

Direction France : La France octroie un appui budgétaire de 150 millions d’euros au premier ministre Amadou Ba :

agorainfo.sn

 

Arrivé la veille à Paris à la tête d’une délégation très restreinte composée de quatre ministres dont Mansour Faye (Transports) et Mamadou Moustapha Ba (Finances), Amadou Ba a été reçu le 7 décembre à Matignon par son homologue Élisabeth Borne. L’objectif de leur rencontre était de passer en revue les différents engagements pris lors de la cinquième édition du séminaire intergouvernemental, qui s’était tenu du 8 au 9 décembre 2022 à Champs-sur-Marne.
Paris avait alors accepté d’accéder à la demande sénégalaise d’apporter un appui budgétaire de 150 millions d’euros pour aider le pays à faire face aux conséquences économiques de la pandémie de Covid-19 et de la guerre en Ukraine. Il a finalement été approuvé en juillet sous la forme d’un prêt octroyé par l’Agence française de développement (AFD).
Face à Élisabeth Borne, Amadou Ba a longuement défendu la pertinence de la stratégie du Sénégal pour assurer sa souveraineté alimentaire, également soutenue par la France. Le Premier ministre sénégalais s’est aussi réjoui de la coopération sportive entre les deux pays, alors que Dakar doit accueillir les Jeux olympiques de la Jeunesse (JOJ) en 2026. Paris aide à l’organisation de l’évènement à hauteur de 15 millions d’euros.
L’épineuse question de l’immigration Plusieurs autres questions épineuses ont aussi été abordées, dont l’immigration. Les autorités françaises sont préoccupées depuis plusieurs mois par le flux de plus en plus élevé de jeunes Sénégalais tentés de rejoindre l’Europe clandestinement. La marine nationale sénégalaise a ainsi intercepté 1 500 migrants entre le mois de mai et le 6 septembre sur la route migratoire vers les îles Canaries ou le Maroc, tandis que la presse du pays s’est fait l’écho d’une série de drames en mer.
Les deux chefs de gouvernement ont souligné l’importance de s’accorder autour de stratégies pour encadrer, entre autres, la migration légale mais aussi celle de la main d’œuvre, ainsi que les programmes d’échanges.

agorainfo.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page