ACTUALITESSénégal

Distribution des Bourses de Sécurité Familiale au Sénégal : attentes financières et défis logistiques

Le paiement des Bourses de Sécurité Familiale (BSF), effectif depuis le jeudi 12 juin 2024, a vu affluer de nombreux bénéficiaires dans les bureaux de poste dès les premières heures de la matinée. Ce programme social, mis en place par l’État sénégalais pour lutter contre l’extrême pauvreté et soutenir les familles vulnérables, vise à permettre aux chefs de ménages en situation de grande précarité de subvenir à leurs besoins essentiels.

Toutefois, cette initiative suscite une certaine amertume parmi les bénéficiaires. Une ménagère nommée Seybatou, de Thiarène, village situé dans la commune de Nabadji Civol, rapporte un sentiment de déception après avoir reçu seulement 35.000 FCFA pour une attente de neuf mois. Elle souligne que cette somme, bien que bienvenue, est insuffisante pour couvrir les frais de scolarité des enfants et autres besoins familiaux urgents.

Cette frustration est partagée par beaucoup, qui demandent que le montant de la bourse soit augmenté afin de mieux faire face aux charges familiales. Ils appellent également à des solutions pour les difficultés rencontrées lors des déplacements pour obtenir les bourses, ainsi qu’à plus de transparence dans les délais de paiement et le calendrier des transferts.

Le Programme national de Bourse de Sécurité Familiale (PNBSF), instauré sous le régime de l’ancien président Macky Sall, vise à lutter contre la vulnérabilité et l’exclusion sociale des familles en leur offrant une protection sociale intégrée. L’objectif initial était de fournir à 250.000 familles vulnérables des bourses annuelles de 100.000 FCFA pour améliorer leurs moyens d’existence et leurs capacités éducatives et productives.

Sur la base du Registre National Unique (RNU) qui recense les ménages pauvres et vulnérables, le PNBSF devrait couvrir près de 500.000 ménages en situation d’extrême pauvreté, avec des transferts trimestriels de 25.000 FCFA, équivalant à 100.000 FCFA par an. En décembre 2022, le président Macky Sall a annoncé le relèvement de la bourse de 25.000 à 35.000 FCFA, une mesure entrée en vigueur selon Aminata Sow, Déléguée générale à la Protection sociale et à la Solidarité nationale, dès le prochain paiement. Cela porte la bourse annuelle à 140.000 FCFA.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page