ACTUALITESSPORTS

Nigeria : Polémique autour de l’attaquant Osimhen et démission de Finidi George

À la suite de la publication d’une vidéo où il adresse de vives critiques à son sélectionneur Finidi George, l’attaquant de Naples, Victor Osimhen, pourrait faire face à des sanctions de la part de la Fédération nigériane de football (NFF).

Dans cette vidéo de dix minutes diffusée en direct sur Instagram, Osimhen a attiré l’attention des médias sur ce qu’il considère comme de fausses accusations de la part de Finidi à son encontre. L’attaquant a reproché à son sélectionneur d’avoir menti sur son engagement envers les Super Eagles, affirmant que le coach dit qu’il simule des blessures pour éviter de jouer en sélection.

Plusieurs voix se sont élevées contre l’attitude de la star de 25 ans, dont celle de l’ancien international nigérian Victor Anichebe, qui a souligné que ‘VO a eu tort de le faire publiquement’. Anichebe a ajouté qu’il comprend que, dans le feu de l’action, c’est difficile, mais que cela aurait pu se régler en privé, tout en mentionnant l’importance pour Osimhen de protéger son image et son engagement.

Parallèlement à cette controverse, Finidi George aurait démissionné de son poste de sélectionneur. L’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam quitte avec un bilan d’un nul, une victoire et deux défaites. Finidi, membre de la génération dorée du Nigeria qui a remporté la CAN 1994 et a brillé à la Coupe du monde de la FIFA aux États-Unis la même année, avait disputé 62 matchs en équipe nationale, marquant six buts. Il avait également remporté la Ligue des champions en tant que joueur avec l’Ajax.

La démission de Finidi a également attiré l’attention de Victor Anichebe, qui a critiqué la NFF pour sa gestion du recrutement de sélectionneurs. Il a qualifié la fédération de complètement désorganisée, dépourvue de prévoyance et de connaissances en football, questionnant leur processus de recrutement et dénonçant le népotisme au sein de l’organisation.

Complétez la lecture avec ces articles :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page