ACTUALITESPOLITIQUE

Promotion des « papys » au HCCT et au CESE : Le coup de gueule de Youssoupha Niang…

Les choix opérés sur les listes des membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) et au Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) continuent de faire jaser.

PUBLICITÉ

Youssoupha Niang, responsable politique de l’Alliance Pour la République (APR) à Grand Médine (Commune de Patte d’Oie) sort au vitriol pour protester contre cette mise à l’écart des responsables authentiques du parti et, notamment, de sa jeunesse qui , à l’en croire, s’est toujours illustrée pour le triomphe de la cause présidentielle : « Ce qui se passe dans le parti présidentiel et dans la Coalition est vraiment inacceptable. On fait la promotion de ceux qui ne font rien et on met au rebut ceux qui se donnent corps et âme pour défendre les idéaux qui sous-entendent la vision du Président de la République Macky Sall. On a toujours dit que la jeunesse est le fer de lance du parti mais, cela ne se traduit pas en actes concrets. Malgré nos efforts continuels, on nous tient en laisse », regrette le responsable apériste dans la Commune de Patte d’Oie.

M. Niang, de continuer à déplorer : « Au HCCT et au CESE, on met en selle des papys au détriment de la jeunesse dynamique qui est toujours aux avant-poste du combat. On fait fi de notre engagement, notre détermination et notre loyauté. Le mérite ne prévaut plus. Cela est une catastrophe politique qu’il faut endiguer le plus rapidement possible. Nous qui avons soutenu le parti, travaillé à la réélection du Président Macky en 2019, notre espoir reste, aujourd’hui, brisé. »

Et il revient sur les perspectives de son engagement dans la mouvance présidentielle :  » Nous restons dans le « Macky » mais, nous réfléchissons sur notre avenir politique avec ceux qui nous accompagnent dans notre projet. On ne peut plus continuer à subir cet affront. Au niveau de notre localité de Grand Médine , nous avions gagné notre centre de vote avec la manière aux dernières élections législatives. Aux élections locales, le Benno Bokk Yaakar n’avait eu que 1800 voix. Lorsqu’on m’a investi sur les listes de députés aux législatives, nous avons changé la donne en obtenant un score de 4200 voix. Notre fief politique de Grand-Médine a toujours résisté aux bourrasques de YAW à Dakar. Pour dire, depuis 2012, nous avons pu conservé ce centre de vote pour la grande Coalition présidentielle. »

#HCCTEtAuCESE #PromotionDesQuotPapysquot #YoussouphaNiang

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page